Serge Lehman (scénario) :

Serge Lehman est né en 1964 dans l’Essonne. Il découvre la science-fiction à l’âge de dix ans, en même temps que les comics et le rock. Il devient alors guitariste puis animateur dans une émission de radio consacrée à la BD et à la SF. C’est en 1984 qu’il écrit sa première nouvelle, Pastels. Mais c’est seulement en 1990 que paraît son premier roman, La Guerre des sept minutes, sous le pseudonyme de Karel Dekk.

En 1993, sa nouvelle Dans l’abîme obtient le Grand Prix de l’Imaginaire, ainsi que le prix Rosny Aîné. Vers la fin des années 1990, il commence alors à écrire des articles théoriques dans Le Magazine littéraire, Les Inrockuptibles, Le Monde diplomatique ou encore L’Humanité, où il anime bientôt une rubrique hebdomadaire, « L’avenir commence demain ».

En 2004, il adapte le scénario de la trilogie Nikopol d’Enki Bilal pour en faire le film Immortel, ad vitam, puis commence à travailler sur un scénario de BD (Lone Sloane) avec Philippe Druillet.

Il écrit également sous les pseudonymes de Corteval et Don Hérial.

Fabrice Colin (scénario) :

Fabrice Colin est né en 1972 près de Paris. Après des études de commerce international, il se tourne vers le journalisme en écrivant pour le magazine de jeu de rôle Casus Belli, puis il s’attaque à la littérature, et plus particulièrement au merveilleux. Il rencontre Stéphane Marsan en 1995, lors de la création des éditions Mnemos, ce qui le conduit à publier son premier roman, Neuvième Cercle. Dès lors, il écrira plus de vingt de romans, des dizaines de nouvelles, des pièces radiophoniques pour France Culture et des scénarios de bande dessinée.
Outre le prix Ozone, le prix Bob-Morane et quelques autres, il obtient, en 2004, le Grand Prix de l’Imaginaire pour Cyberpan, son troisième roman jeunesse.

Actuellement, il vit à Paris, avec sa femme et leurs deux enfants.

Gess
(dessin) :

Né en 1961 à Rouen, Gess vit aujourd’hui à Nantes. Malgré une passion précoce pour le dessin, il se tourne vers la sérigraphie, puis la maquette. Il travaille, entre autres, pour la marque de vêtements Oxbow. Suite à une rencontre avec l’équipe du fanzine Café noir, il se lance dans la bande dessinée, épaulé par Olivier Vatine.

Après avoir publié quelques histoires courtes, il se lance dans le projet de bande dessinée Teddy Bear, dont il conçoit le scénario et le dessin, et qui sera publié par Zenda. Puis, c’est l’aventure Carmen McCallum, avec Fred Duval au scénario : Gess y exprime tout son goût pour Moebius, la science-fiction et le polar.

Céline Bessonneau (couleurs) :

Après Nowhere Island (avec Boris Beuzeulin- dessin), c’est la seconde collaboration de Céline Bessoneau à un scénario de Fabrice Colin.

Publicités

7 Réponses to “Les Auteurs”

  1. pons clément said

    Bonjour , je suis libraire ( et scénariste à mes heures très perdues ! lol ) et je voulais vous féliciter pour votre BD , qui est absolument formidable ! je l’ai reçu dans ma librairie hier et je l’ai dévoré ! Enfin des super héros 100 % européens , loin du patriotisme et conservatisme américain . J’ai trouvé plusieurs influences dans votre oeuvre ( je me trompe peut-être ) : le génial Alan moore ( notamment watchmen et la ligue des gentlemen extraordinaires ) Mike Mignola ( pour le design ) , Stan Lee , Franck Miller mais aussi des références cinematographiques comme Fritz Lang ; et bien sur des références à la littérature ( Jules Verne , Kafka , Breton , Wells , etc … ) , à la peinture , l’histoire … bref une très bonne saga . Vous avez un fan !

  2. Brikoo said

    Bonjour.

    Je recense les personnages du french comics dans une encyclopédie en ligne. Je souhaiterai pouvoir intégrer ceux de vote BD.

    Vous pouvez me contacter par courriel.

    Cordialement.

    Brikoo

  3. bazzo said

    Bravissimo….

    J’en révai et vous l’avez fait la french league ! Je n’en ai pas cru mes yeux. Evidement je suis un grand fan de la league de moore, et j’ai trouvé dans votre brigade non pas une simple vf mais une thematique originale, artistiquement tres belle. Comme vous je me demande mais ou sont les super heros europeens ? pourquoi lorsque les extra terrestres atterrissent en France ne sont-ils attirés que par les concours de pets de deux pequenots ? pourquoi le super heros francais le plus connu est-il affublé d’un beret et d’un marcel ? pourquoi le super heros espagnol super lopez est affublé d’un gros nez ? pourquoi ils ont les stones et nous Johnny ?
    A qui la faute ? j’espere le savoir et j’attend avc impatience le numero 3.

    bravo et a +

  4. Laymore said

    Bonjour,

    Même cheminement, où sont nos héros européens ? Ayant trouvé ma propre réponse à cette question je me suis pourtant jeté sur la Brigade Chimérique, ayant aussi un gros faible pour les uchronies sur la Seconde Guerre mondiale. Si le coeur vous en dit jetez un coup d’oeil à mon site et à mon propre héros de comics à l’européenne.

    J’ai hâte de lire la suite…

  5. Battling said

    Je suis également Fan, je viens de dévorer les 3 premiers et guetterait les suivants (plus de 3 je l’espère)

  6. Jean Barbaud said

    Un grand clap-clap aux auteurs (et un salut amical à Gess ;o).
    Ancien dévoreur de Doc Savage et du Shadow, amateur de Mignola, la Brigade m’a tapé dans l’oeil évidemment !
    J’ai été bien accroché par le 1, et vais me jeter sur les suivants.

  7. cyrz said

    Serge Lehman en dédicace le 12 juin aux futuriales

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :